• dimanche , 25 août 2019

12 mois de prison pour le sous-préfet d’Akam Essatouck

Edmond Bousia Ndong Obiang a écopé le 7 mars dernier à Oyem d’une peine de prison de 12 mois dont 6 fermes et 6 avec sursis, pour complicité passive dans une affaire de trafic d’êtres humains. Ses avocats ont fait appel.

En détention préventive depuis près d’un mois à la prison centrale d’Oyem, le sous-préfet d’Akam Essatouck, Edmond Bousia Ndong Obiang a donc été condamné le 7 mars dernier par le tribunal d’Oyem à 12 mois de prison, dont 6 fermes et 6 avec sursis, au terme d’un jugement qui a conclu à une complicité passive du présumé passeur.

Il était accusé lors de son interpellation, de « trafic d’êtres humains » à la frontière entre le Gabon et le Cameroun, après que son frère et son mécanicien, de retour du pays voisin avec son véhicule pour se procurer des pièces détachées, avaient embarqué des passagers sans papiers.

Sa responsabilité délimitée au seul motif d’être « le propriétaire » du véhicule, lui a quand même valu une sanction, en dépit de son absence de la voiture ce jour-là. De même, les témoignages contre lui de témoins lors de la phase de l’instruction judiciaire se sont révélées devant la barre avoir été extorqués sous l’effet de la contrainte. Un retournement des témoins qui ne lui aura malgré tout pas profité.

Dans son réquisitoire, le procureur aurait requis une sentence de 6 mois d’emprisonnement pour l’accusé, dont 3 fermes et 3 avec sursis. Ce qui n’a cependant pas été le cas lors du prononcé final de la décision rendue par la Cour. « On espérait qu’avec un mois déjà passé en prison, on devait lui infliger 3 mois fermes et un avec sursis au pire des cas » a indiqué un proche du condamné.

Ses avocats ont fait appel de la décision. La famille quant à elle crie au complot, ne comprenant pas la sentence infligée à leur parent. Absent du véhicule lors du contrôle, sans témoin à charge, il devait dans le doute que cela engendre avoir une sanction beaucoup plus allégée, sinon être lavé de tout soupçon, estime un de ses frères qui n’a pas manqué d’indiquer qu’en matière pénale le doute profite à l’accusé.

 

 

 

 

Articles similaires

3 Commentaires

  1. Bumen
    22 mars 2019 à 4 h 58 min Répondre

    Vraiment le monde est injuste ce Mr ne merite ce genre de chose car il travail loyalement avec grand coeur il doit etre acquitté de cette condamnation il n’a rien fait pour meriter cette humiliation. Mon grand nous savons que tu est innocent sache que Dieu est au controle ces maudits veulent juste gater ton image on reste serrein mon grand

  2. Bumen
    22 mars 2019 à 5 h 01 min Répondre

    Il doit etre liberer son dossier est vide

  3. Gafford
    22 mars 2019 à 12 h 50 min Répondre

    Edmond Bousia NDONG OBIANG, nous te connaissons intègre et travailleur. T’es pour moi et pour plus d’un, un exemple à suivre. Ces méchants sorciers ne pouvaient se réjouir de ton évolution car jaloux, ils sont. Ils vont se grincer les dents quand ils te verront encore plus haut. Tout pouvoir vient de Dieu et toi, Edmond Bousia, tu es né pour briller. Tu sortiras de ce trou plus fort et marcheras dessus tes bourreaux.

Laissez un commentaire