• dimanche , 25 août 2019

20e journées du Géographe : Réfléchir aux possibilités d’un équilibre territorial démographique

Les deux membres du gouvernement pendant la visite des stands, le 17 juillet 2019. © D.R

Le département Géographie de l’Université Omar Bongo (UOB) célèbre depuis ce 17 juillet à Libreville les 20e journées du Géographe, avec comme thème : « Libreville et le désert gabonais ». Une problématique qui interroge l’inégale répartition des habitants sur le territoire national, avec une forte concentration démographique notamment sur la zone urbaine de Libreville.

Cette édition, les enseignants et étudiants du départements l’ont voulu particulière. En plus de s’être délocalisées sur l’esplanade de Gabon Télévisions, pour leur lancement vu qu’elles s’achèvent le 20 juillet, les 20e journées du Géographe innovent avec la tenue d’un colloque international autour de la problématique soulevée par le thème retenu.

Pour davantage marquer la singularité de cette édition, deux membres du gouvernement ont rehaussé la cérémonie d’ouverture de leur présence. Le ministre de l’enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni-Iwangou et le ministre des Transports et de la logistique, Justin Ndoundangoye qui ont, chacun, dit leur bonheur d’y avoir été convié.

L’enjeu de ses assises se situe dans l’ambition d’offrir aux gouvernants des outils d’aide à la décision face à ce problème des collectivités locales. Des contributions scientifiques que les organisateurs savent d’une urgente importance.  Le Gabon aujourd’hui est l’un des pays les plus urbanisés en Afrique, avec un taux de 87% d’urbain contre seulement 13% des ruraux, pour une population 1,8 million d’habitants.

Articles similaires

Laissez un commentaire