• samedi , 23 novembre 2019

Gabon/Agriculture : Explorer des projets pour capter des capitaux privés

Image principale

Les ministres de l’Agriculture et celui de la Promotion des investissements et des Partenariats public-privé, lundi 12 août dernier à Libreville. © D.R

Décidé à optimiser la part de l’Agriculture dans le PIB, le Gouvernement veut offrir l’opportunité aux partenariats public-privé d’ajouter une plus-value à ce secteur. Dans cette perspective, le ministre de la Promotion des investissements et des partenariats public-privé, Jean Fidèle Otandault et son collègue chargé de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou ont examiné ce lundi les projets susceptibles d’être menés dans l’urgence par des investisseurs étrangers intéressés par les opportunités en matière de transformation agricole au Gabon.

L’ambition de densifier la production locale, en captant les capitaux privés avec des partenariats identifiés et actuellement négociés, devrait favoriser l’organisation d’un secteur plus structuré pourvoyeur de nombreux emplois et de valeur ajoutée.

Les projets de contrats finalisés, conçus dans l’optique de susciter l’intérêt des investisseurs tout en préservant ceux des nationaux devraient être prêts dans une quinzaine de jours. Un groupe de travail mixte regroupant experts des deux départements a été mis en place et sera chargé d’accélérer l’examen des projets envisagés ce lundi.

Située à 5%, la part de l’Agriculture au PIB peine à s’accroître malgré l’ouverture du secteur au géant singapourien Olam. La phase inaugurale du projet de la Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (GRAINE) dans laquelle la multinationale s’est invitée, devrait entrer incessamment dans sa phase 1.

Articles similaires

Laissez un commentaire