• dimanche , 20 octobre 2019

Gabon : Les acteurs politiques bienfaiteurs et fédérateurs pour l’arrivée du messager d’Ali Bongo

La rencontre Jean Fidèle Otandault et Féfé Onanga, ce week-end à Port-Gentil.© D.R

Des dons à la petite échelle, illustrés par l’offre traditionnelle des kits scolaires ou de cuisine, les acteurs politiques de la province de l’Ogooué-Maritime du parti au pouvoir se découvrent des qualités aussi bien de rassembleurs que d’investisseurs pour des projets impactant la communauté au sens élargi, à la veille de l’arrivée du directeur de cabinet politique du chef de l’Etat dans la province.

Plongés depuis belle lurette dans la pénombre, de nombreux quartiers de la capitale économique se sont rappelés au bon souvenir de pascal Houangni Ambourouet, ancien ministre, et de Jean Fidèle Otandault, ministre de la promotion des investissements, qui ont procédé à l’implantation des lampadaires solaires. Un geste pour le moins curieux quand on sait la réputation frondeuse de cette ville du pays à l’égard du pouvoir et que Brice Laccruche Alihanga, messager d’Ali Bongo va y séjourner dès ce 17 septembre.

Si comme on peut l’imaginer, ils se défendront de ne l’avoir initié pour appâter les populations, de sorte qu’elles s’impliquent dans l’accueil au DCPR qu’ils souhaitent triomphal par ailleurs, peu de port-gentillais s’accordent à croire à un geste n’étant pas en lien avec l’arrivée de Laccruche Alihanga à Port-Gentil. Peut-être bien aussi que ces acteurs politiques voudraient passer aux yeux du proche collaborateur du Chef de l’Etat comme étant des bosseurs préoccupés par le bien-être des populations.

Un esprit fédérateur un peu curieux

Comme s’ils s’étaient passés le mot, chaque acteur veut revêtir aux yeux du DCPR le manteau de fédérateur. Après Edgard Anicet Mboumbou Miyakou dans la Nyanga, qui a ramené sous les projecteurs Dieudonné Ngoubou en disgrâce avec le pouvoir après des ennuis judiciaires suite à un scandale financier, de même que certains élus des rangs de l’opposition à l’exemple de Jean Philippe Doukaga du parti les Démocrates, Jean Fidèle Otandault a tenté le coup chez Féfé Onanga du parti MPR, l’aile dure de l’opposition dans l’Ogooué-Maritime. Un coup d’épée dans l’eau, car ce parti d’opposition s’est vite fendu d’un communiqué pour donner sa position, naturellement à l’opposé des attentes de leur hôte.

Ce soudain regain d’esprit rassembleur affiché par les acteurs politiques de chaque province rappelle assez nettement les luttes des années électorales où chaque acteur s’investit pour le titre de directeur de campagne dans la province. Sinon que comprendre des sollicitations adressées au conseil départemental de Bendje à large coloration de l’opposition ? Quel enjeu comporte ce désir de fédérer toutes les forces politiques autour de l’arrivée du représentant d’Ali Bongo ?

Articles similaires

Laissez un commentaire