• lundi , 26 août 2019

Le député Joseph Marie Boussengue appelle à instaurer une citoyenneté active et une démocratie participative

image principale

Joseph Marie Boussengue entouré des notables et chefs de quartiers de son siège. © L’Instantgabon.com

Le député du 2e siège dans le premier arrondissement de la commune de Libreville a communié jeudi dernier avec son comité de campagne autour d’un repas, où se sont associés les Chefs de quartiers et notables, à qui il a signifié sa gratitude pour l’effort collectif qui s’est traduit par sa victoire.

Une occasion pour lui d’inviter les uns et les autres à œuvrer en faveur d’une citoyenneté active et une démocratie participative au sein de sa circonscription électorale. Car, a-t-il dit, « seule la déclinaison de ces deux engagements permettra des avancées dans notre siège et dans notre pays. »

S’il a tenu à remercier les artisans de ce succès acquis de haute lutte, l’honorable député a clairement voulu se soustraire d’une pratique bien courante consistant à tourner ses talons après avoir été élu. Reconnaissant, il a non seulement voulu ce moment festif, mais a aussi distribué des offrandes financières à tous les acteurs présents.

« Levons tous ensemble nos verres pour la victoire de nos candidats. Car une même conviction nous réunit : celle de servir notre pays ; une même passion cimente nos énergies, celle du siège ; une même ambition fédère nos déterminations, celle de trouver de l’emploi aux jeunes. Mon souhait est que les enfants de ce siège partagent la même passion, en un mot une même complicité, celle d’aimer cet arrondissement avec force, s’investir dans la transformation et être républicains par nos actions et par la conception de la démocratie. », a-t-il souhaité.

 Eugénie Souno Berre, la suppléante du député, a appuyé cette séance gratitude par des mots bienveillants à l’endroit des fédéraux et à tout militant actif chacun dans sa tâche. « Une belle moisson, a-t-elle dit, qui n’a été possible que grâce à l’implication réelle de tous ». Mention spéciale a toutefois été accordée au directeur de campagne pour sa capacité à coordonner les activités du groupe.

Pour rappel, ce sont 18 textes qui ont été votés à l’Assemblée nationale lors de la session écoulée.       

Articles similaires

Laissez un commentaire