• lundi , 26 août 2019

Mort inexpliquée des carpes : le responsable, une bactérie de type Aeromonas veronii

Des poissons morts flottants dans les eaux de l’Ogooué en juillet dernier. © D.R 

Depuis plusieurs semaines les populations de la province du Moyen-Ogooué s’abstiennent de consommer de la carpe, une injonction du gouvernement après la découverte de plusieurs poissons morts dans les eaux de cette partie du pays. Après des investigations menées pour connaitre les réelles raisons de ce phénomène, le gouvernement a livré les premières conclusions mardi dernier. Il semblerait que le responsable de la mort de ces poissons est la détection à un taux anormalement élevé de la bactérie de type Aeromonas veronii présente naturellement dans l’environnement, affirme le communiqué.

Concernant les rumeurs de contamination des eaux par les produits chimiques, résultat de la mort de la ressource halieutique, le gouvernement a vite fait de recadrer l’opinion publique. « Les résultats des analyses diligentées par l’Agence Gabonaises de la Sécurité Alimentaire (AGASA) ont permis d’écarter l’hypothèse d’une contamination d’origine chimique liées aux pesticides, engrais ou métaux lourds. »

Après la découverte de cette bactérie, le gouvernement a décidé de prolonger de 15 jours l’interdiction de la consommation et la commercialisation de ces poissons.  D’autant plus que la province de la Ngounié serait semble-t-il déjà aussi touchée par ce phénomène. Des poissons retrouvés flottants dans des lacs dans la zone de Sindara confortent les inquiétudes.

EM.

Articles similaires

Laissez un commentaire