• samedi , 7 décembre 2019

Vague d’interpellations : Agiter le spectre d’un règlement de comptes pour se disculper

Image secondaire

Quelques figures impliquées dans cette affaire de détournement massifs des deniers publics.© D.R

Le coup est bien essayé, mais le pouvoir semble décidé à ne pas céder aux pressions relevant d’intrigues. La tempête qui s’abat actuellement sur l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) du très visible ex-dircab du président de la République est tout sauf un nettoyage drapé de rancune. Un vent à décorner les bœufs parcoure le sommet de l’Etat, c’est indéniable.

Les pro Laccruche Alihanga démultiplient depuis le déclenchement des arrestations des responsables d’administration publique et parapublique issus de l’Ajev, il y a une semaine, des cris au règlement de comptes. Un jeu de victimisation appelé à susciter d’empathiques soutiens, mais qui s’avèrent bien loin de se manifester. Les médias aux ordres ont sorti les crayons pour tenter de sauver leur source d’approvisionnement, en vain.

Les airs d’un scénario de bande organisée qui entourent ces interpellations donnent à penser au démantèlement d’une mafia gabonaise. Une sorte de détournement coordonnée des deniers publics en vue de servir une cause commune encore mal cernée par les enquêteurs. Les interpellations qui continuent de se poursuivre devraient parvenir à déterminer avec exactitude l’éventuel montage abject. Le toilettage de la justice apparait là comme un signal de fermeté.

Cette justice longtemps décriée, tient une occasion de démentir les soupçons des populations. C’est dans le courage qu’elle parviendra certainement à cette fin. Ce courage, comme l’a décrit Jean Jaures, « c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à notre effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense. Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques ».

 

 

 

Articles similaires

Laissez un commentaire